Site cinéraire

La ville de Caen possède plus d’une dizaine de cimetières, tous régis par l’Arrêté n° 2008/18 portant Règlement intérieur des cimetières de la ville. Chacun d’entre eux possède un site cinéraire construit conformément aux dispositions nationales en vigueur. Les cendres du défunt qui a été incinéré seront donc placées dans un caveau ou dans le columbarium ou dispersé dans un espace prévu à cet effet, le jardin du souvenir. Les Pompes funèbres Le Choix Funéraire Anémone œuvrant à Caen fournissent les services qui touchent à la préparation de la crémation, aux cérémonies de recueil et à la disposition des urnes dans le site cinéraire. Caen a la particularité de proposer aussi un « jardin des anges », un espace dédié l’inhumation ou à l’apposition ou la dispersion des cendres des enfants dits « sans vie ».

Reprise de concession

Il existe deux types de concession : les concessions en terrain commun et les concessions acquises par voie contractuelle. Dans le premier cas, les terrains demeurent sous l’administration de la commune mais sont attribués gratuitement aux familles pour une durée n’excédant pas 10 ans. Dans le second cas, une famille a un droit de jouissance entier du terrain pour toute la durée du contrat et à chaque fois qu’elle en demande le renouvellement, en contrepartie d’un prix fixé par décision du Conseil Municipal. La durée du contrat est de 15, 30 ou 50 ans pour les terrains d’inhumation en pleine terre ou en caveaux tandis qu’elle est de 15 ou 30 ans pour les columbariums et caveaux à urnes. Exceptionnellement, elle est perpétuelle.

La reprise de concession en terrain commun est automatique dès que le délai de 10 ans est écoulé. Il ne peut être transformé en contrat de concession. Dans ce cas, les ossements des défunts doivent être exhumés et transférés dans l’ossuaire prévu à cet effet ou subir une crémation.

La reprise de concession pour un terrain concédé par voie contractuelle peut avoir lieu dans deux situations différentes:

  • La première est l’absence du renouvellement du contrat de concession. Celui-ci doit être fait dans les 5 ans précédant le terme du contrat s’il y a une demande d’inhumation dans cette période. Le renouvellement peut aussi être demandé à terme et jusqu’à deux ans après l’échéance. Dans tous les cas, le prix du contrat sera celui du jour de la demande. Si après cette durée de deux ans aucune demande n’est effectuée, le terrain est repris par la commune. Les anciens concessionnaires seront informés par lettre recommandée et par voie d’affichage du retrait des ossements et de leur transfert vers l’ossuaire de la Commune.
  • Il y a aussi reprise de concession lorsqu’un terrain concédé à perpétuité est laissé à l’état d’abandon. Le délabrement général de la structure et de l’environnement de la concession ne peut être constaté que 30 ans après le contrat. Une mise en demeure d’entretien des sépultures auprès bénéficiaires doit précéder la reprise de concession étant entendu que tout contrat porte mention d’un engagement d’entretien de la propreté et de la solidité du terrain. Celle-ci est faite par lettre recommandée et par voie d’affichage. Les concessionnaires bénéficient d’une durée de 3 ans pour s’exécuter, auquel cas, la reprise est suspendue. Dans la situation contraire, la reprise est entérinée par décision de la Commune.

Création d’ossuaire

La ville de Caen dispose d’un ossuaire destiné à accueillir les os des défunts dont le corps a été exhumée pour une raison ou pour une autre – hormis les cas où la famille a recours à la crémation de ces ossements. Il est un abri temporaire pour les os qui seront ré-inhumés, à la suite de l’acquisition d’une nouvelle concession, par exemple.

Caveau provisoire

Il faut faire la distinction entre caveau provisoire et terrain commun, tous deux mis à la disposition des endeuillés par la ville de Caen. Le caveau provisoire est un lieu pour entreposer le cercueil d’un défunt pour une très courte durée ne dépassant pas les 6 jours. On y a recours lorsqu’il y a, par exemple, retard dans les travaux de construction ou d’aménagement d’une concession ou lorsque le corps est destiné à être enterré hors de la ville. Dans tous les cas, le cercueil doit être hermétique et retiré au bout de ses 6 jours, sinon la Commune le transférera en terrain commun après avoir fait une injonction de 5 jours aux plus proches du défunt.

Plaque commémorative, pierre tombale et marbrerie assimilée

La plaque comportant le nom, les prénoms ainsi que la date de décès d’une personne est obligatoire que le défunt ait été inhumé ou qu’il ait fait l’objet d’une crémation puis posé dans un columbarium  ou dans un caveau à urnes. Toute mention supplémentaire est interdite sur la plaque même. Cependant, la famille a le droit d’ériger un monument en l’honneur du défunt lorsqu’il est sur un terrain concédé.

Les Pompes funèbres Le Choix Funéraire Anémone œuvrant dans la ville de Caen laissent aux familles un large choix des services et de la marbrerie qu’elles désirent. En effet, de nos jours, pierre tombale, urnes, caveaux et monuments sont personnalisés à l’image du défunt – pour pérenniser sa mémoire et permettre ainsi aux membres de sa famille de se recueillir en toute sérénité sur sa sépulture.